Christophe Grapperon

Après avoir étudié l’accordéon et fait un cursus en musicologie, il intègre la classe de chant de D. Delarue et se perfectionne en direction de chœur et d’orchestre avec P. Cao, C. Simonpietri et N. Brochot. Engagé comme baryton par plusieurs ensembles vocaux de musique contemporaine et ancienne (Soli-Tutti, Séquensa 9.3, Diabolus in Musica), il chante aussi en soliste notamment sous la direction de Marc Minkowski. Son activité l’amène à créer des œuvres de R. Campo, M.O. Dupin, T. Escaich, F. Narboni, R. Didier… Après avoir dirigé l’action pédagogique de l’Académie de Musique des Grandes Écoles et Universités de Paris dir. J.P. Sarcos, il anime aujourd’hui de nombreux stages de chant choral, d’orchestre ou de musique de chambre auprès d’amateurs ou de jeunes professionnels. 

De la direction du chœur des Musiciens du Louvre-Grenoble (dir. M. Minkowski) à la direction musicale au sein de la compagnie Les Brigands aux côtés de L. Boissier, C. Grapperon a dirigé des ouvrages rares comme « La Cour du roi Pétaud » de L. Delibes et récemment « Les Chevaliers de la table ronde » de Hervé ou encore « Mam’zelle Nitouche » toujours de Hervé avec la Fondation du Palazzetto Bru-Zane. Depuis 2013, il est chef associé du chœur Accentus (dir. L. Equilbey), succède en 2016 à R. Safir à la tête de l’ensemble Solistes XXI, et participe à diverses actions chantantes auprès du public à l’Opéra-Comique. En 2018 C. Grapperon fonde et dirige le festival d’art choral Cantagora à Autun et Salins-les-Bains en Bourgogne - Franche-Comté.